INFO-AUTOROUTE.COM (retour accueil)

" Vivez l'autoroute avec Info-autoroute.com "

ici espace publicitaire

Autoroute MAGAZINE + (pratique, en général, prospective)

En regard ( juillet / août / septembre 2005 ) :

L'IMPORTANCE et LE LANGUAGE des FEUX SUR AUTOROUTE

SAVOIR SE SIGNALER

Anticiper doit être le maître mot de votre conduite. Les éléments lumineux sur votre véhicule sont des éléments importants de cette anticipation apportant plus de sécurité. Constatant qu'ils sont souvent oubliés, en particulier dans les agglomérations, il convient de rappeler leur utilité. Mettre son clignotant bien avant de déboîter, et le remettre pour se rabattre est une habitude à prendre. Les feux de croisement doivent également être utilisés dès que la visibilité est diminuée (soleil couchant et nuit, tunnel, temps de pluie ou perturbé). Rendus obligatoires quelques temps sans grand succès et sans grande utilité sur une chaussée ensoleillée, il est par contre très important de se rendre visible aux autres par ses feux de croisement dès que cela est nécessaire. N'oubliez pas non plus de vous signaler à l'arrêt par vos feux de détresse (warnings), que ce soit lors d'une panne ou en queue d'embouteillage.

a4.joinville.jr.jpg (10404 octets)

Autocar en rabattement à droite

(Photo : Alexandre Lefort)

a6.pl.warnings.jpg (11185 octets)

Warnings sur poids-lourds. Pas de signe de détresse, mais un simple merci pour un rare automobiliste qui a facilité le passage à ce type de véhicule équipé d'une longue remorque !

(Chauplannaz 2005)

 

 

 

 

 

 

 

a1.travaux.d5.jpg (9334 octets)

Panneau lumineux schématique, qui décrit la proximité d'un basculement de chaussée avec une limitation de vitesse à 50 km/h.

(Photo : franceautoroute.free.fr)°

LES FEUX, VERITABLE LANGAGE AUTOROUTIER

Les phares :

Ils sont utilisés à plusieurs effets, et il n'est pas toujours facile de décrypter l'information que veux donner l'autre conducteur. En général un véhicule derrière vous mais sur une autre file peut vous faire signe pour vous indiquer que vous pouvez déboîter sans danger. Les poids-lourds les utilisent également pour indiquer aux véhicules les plus longs qu'ils peuvent se rabattre devant eux sans danger. Par contre, si les appels de phares sont juste derrière vous, ils peuvent signifier une demande de rabattement. Toute insistance un problème ou un mécontentement (par exemple, feux anti-brouillard allumés à l'arrière et donc aveuglants la nuit). A vous alors de vous poser les bonnes questions, et d'y répondre avec le souci de sécurité maximum pour vous et vos passagers. Viennent ensuite les appels de phare des véhicules en face. Ils peuvent être simplement un salut entre deux chauffeurs d'une même compagnie de transport et/ou communiquant par CB, même si le plus souvent ils signalent un contrôle de Police ou de Gendarmerie ! Ces appels peuvent également signaler un danger (bouchon ou incident particulier sur la chaussée). Dans ces deux derniers cas ralentir ne peut être que positif. De nuit, cela peut vous indiquer une mauvaise position ou un mauvais réglage de votre éclairage. La répétition de ces appels vous le confirmera.

Les clignotants et feux de détresse :

Le clignotant vers la gauche peut être une demande de déboîtement. A vous alors si vous en avez la possibilité de faciliter la demande du conducteur qui souhaite doubler, surtout si il y a trois voies ou plus. Sur la voie de gauche (sur une 2 voies), le clignotant restant en fonction peut indiquer que le véhicule en cours de dépassement est ralenti par un autre véhicule devant lui. Ainsi quand un camion en double un autre, beaucoup de voitures à juste raison laissent leur clignotant en fonction lorsqu'ils sont derrière. Les feux de détresse doivent être actionnés dès que le véhicule est arrêté ou ralenti anormalement. Il peut s'agir d'un véhicule en panne ou d'un embouteillage. Dans tous les cas à la vue de ces feux ralentir et observer la situation est indispensable. Les warnings sont aussi chez les chauffeurs routiers une manière de dire merci. Ainsi si vous leur faite un appel de phare pour leur signaler qu'ils peuvent se rabattre devant vous, ils vous feront ce signal quelques secondes. Les autocaristes auront plutôt tendance à vous faire le remerciement avec un alternement des clignotants de droite à gauche et de gauche à droite ! Dans le cas particulier des motos, vous aurez droit à un V de la main ou bien à un levé de pied - aucun signe lumineux de leur part donc ! Dans tous les cas, en facilitant l'insertion des autres véhicules sur l'autoroute vous aurez leur sympathie et vous aurez peut-être évité de désagréables réactions, voire un accident. Vous avez donc le plus souvent, en perdant quelques secondes ici ou là, tout à y gagner !

Les anti-brouillards :

Des appels avec des anti-brouillards signalent généralement que les votres sont injustement allumés et donc gênants !

Les éléments lumineux de l'infrastructure autoroutière :

Les perturbations peuvent être signalées par des éléments lumineux. A vous d'y faire attention et d'anticiper leur signification. Avec l'analyse de la situation, ralentir immédiatement doit être "le réflexe". Un véhicule de patrouille à l'arrêt ou au ralentit avec des feux oranges clignotants doit vous faire immédiatement ralentir et observer. Aussi, un certain nombre de panneaux vous invite également à ralentir et à modifier votre façon de conduire (rabattement sur une file dû à des travaux, modification de chaussée, virage dangereux...). Il existe également sur certaines sections autoroutières des signalisations d'affectations de voies (généralement sur les sections comportant des tunnels ou autres ouvrages sensibles, souvent sans bande d'arrêt d'urgence). Lorsqu'une voie est fermée celle-ci est représentée par une croix rouge, vous devez alors vous reporter sur la voie ouverte et représentée par une flèche verte. Si aucune possibilité n'est offerte par une flèche verte, normalement vous devez vous arrêter au niveau de la croix rouge. Jusqu'à présent, toutes les expériences montrent que la présence de ces croix rouges lumineuses est rarement respectée, seules les barrières amovibles sont réellement efficaces ! A savoir que le complément des panneaux à messages variables constitue un élément indispensable pour une meilleure compréhension des codes lumineux que le conducteur peut croiser sur son parcours (" travaux-circulation sur une voie à 2km ", " voie de droite interdite ", "accident-ralentir ", "sortie obligatoire" , " incendie-arrêt obligatoire " , " danger-virage glissant "...)

Cyril Chauplannaz