ouvrages d'art - viaducs

A16

Viaduc d'Echinghen

1301m

 a16.echinghen.d5.jpg (18681 octets)      a16.echinghen.detail.d5.jpg (7287 octets)          (Chauplannaz 2002)

Généralités = Maître d'ouvrage : SANEF, Maître d'oeuvre : SCETAUROUTE, Architecte : CARLIER, Principaux constructeurs : BOUYGUES et DEMATHIEU & BARD, Mise en Service : 1997
  Le viaduc d'Echinghen se situe dans le Boulonnais, une zone géographique assez différente du plateau picard voisin, tant par le relief que par la nature du sol constitué d'argiles, de calcaire et de sables. Ce dernier aspect a imposé des fondations profondes sur barrettes allant jusqu'à 40m de profondeur. Les barrettes sont constituées de 4 panneaux en béton coulés dans le sol sous la semelle de chaque pile. Par ailleurs un drainage a été réalisé pour palier les risques de glissements des couches supérieures du sol. La forme "en compas fermé" des piles est originale. La plus haute s'élève à 75m du sol. Ce viaduc est composé de 15 travées de 110m(pour les travées courantes). La méthode de construction retenue pour le tablier a été celle de l'encorbellement successif avec mise en place de voussoirs préfabriqués à l'aide d'une bi-poutre de lancement (2 voussoirs posés en même temps de chaque côté de la pile). La grande originalité de ce viaduc a été apportée par Bouygues avec la construction dites "à treillis spatial", où vue de l'extérieur l'ouvrage ressemble sur la longueur à une succession de "w". Ainsi cette innovation permet, outre une intégration formidable dans le paysage, de faire une économie en poids, donc en nombre de piles. Cette technique du "treillis spacial" avait été apportée dans les années 80 aux viaducs de Sylans et des Glacières sur A40. L'évolution d'une décennie à l'autre a été celle de l'acier. Utilisé massivement il y a une centaine d'années, ses avantages sur le béton concernant les tabliers sont désormais mis en évidence. L'acier présente l'avantage de la longévité et de la stabilité dans le temps. C'est le principal intérêt de la comparaison entre l'A40 et l'A16. Le tablier du viaduc d'Echinghen est ainsi composé de deux hourdis (supérieur et inférieur) en béton reliés par un treillis en acier. Les voussoirs ont une longueur de 4m et une hauteur variant de 5,50m en section courante à 8m au sommet des piles. La précontrainte du tablier est longitudinale par câbles intérieurs et extérieurs. Le vent a été également une contrainte importante pour ce projet mis en oeuvre à proximité de la façade maritime. Il a fallu l'intégrer à la construction des piles, mais aussi prévoir un brise-vent transparent pour protéger les véhicules du vent transversal. Certains jours de forte tempête, l'ouvrage doit même être fermé à la circulation.

suite A16 (sens Calais-Amiens) >

ou retour viaducs / accueil